FAQRechercheJoindre

Syndicat des employé-es de l'Université de Montréal

Page principale I Nous joindre

 


Nouvelles
19 septembre 2003

Commission de l’équité salariale

 


Vendredi, le 19 septembre 2003, nous avons reçu une nouvelle décision de la Commission de l’équité salariale.  Deux commissaires de la CÉS (Denise Perron et Diane Du Tremble) sont d’avis que l’Université de Montréal s’est conformée à la décision CÉS 98-5.3-200-00052.  En fait, nous n’avons jamais eu cette fameuse décision CÉS 98.....Après vérification auprès de la CÉS lundi matin, on nous a dit qu’il s’agissait de la lettre que la CÉS a adressée au Syndicat et à l’Université de Montréal le 15 avril 2003 et que vous avez tous eu.  Il y a trois commissaires à la CÉS, Madame Diane Du Tremble, Madame Denise Perron et Madame Rosette Côté qui en est aussi la présidente depuis février 2002.  Il faut retenir que la présidente de la CÉS , Madame Rosette Côté, n’est pas d’accord avec cette nouvelle décision et qu’elle a inscrit sa dissidence. On se rappelle que Madame Côté est entrée en poste à la CÉS après que l’Université de Montréal ait reçu sa première décision de conformité.  Suite à nos pressions et nos actions, elle a fait venir des enquêteurs sur le campus qui avaient rencontré les représentants de l’Employeur et du Syndicat.  Par la suite, elle envoyait une lettre aux deux parties, le 15 avril 2003 ouvrant la porte au paiement des écarts salariaux comme solution.  Elle a, par la suite, demandé aux parties de faire rapport ce que nous avons fait avec l’aide d’un expert en équité salariale.  Il est clair que le problème de discrimination perdurait après la signature de la convention collective.

De son côté, l’Université s’étant contenté d’adresser quelques lettres à la CÉS, a été sommée par celle-ci de présenter un rapport étoffé avec preuve à l’appui.  Nous supposons que l’Université a fourni un rapport mais nous n’en n’avons pas eu de copie.  Nous allons donc demander les documents ainsi que des explications sur cette nouvelle décision majoritaire.  Bien que fort déçus de cette nouvelle décision, nous ne sommes pas surpris, la CÉS (du moins les commissaires Perron et Du Tremble) s’étant toujours montrée pro-patronale.  Heureusement, Madame Côté s’est dissociée de la position des deux autres commissaires et cela est tout à son honneur.

bullet


Dossier
sur l'équité salariale:
Consultez la section sur l'équité salariale

Retour au début

 

Tous droits réservés.
Syndicat des employé-es de l'Université de Montréal
Local 1244 © 2010